Le journalisme à la française, ça consiste à se procurer des scoops, des informations inédites. Pour cela, tout est bon : violation du secret défense, du secret de l'instruction, du droit à la vie privée. Par contre, analyser, trier, expliquer, mettre en perspective, c'est secondaire.

Pour moi, le vrai journalisme, c'est celui qui est capable d'analyser correctement les informations, celui qui sait expliquer ce qui est derrière les faits, qui est capable de les hiérarchiser, d'éliminer ceux qui ne sont pas significatifs. Sur l'affaire Société générale, la presse française dans son ensemble a été particulièrement médiocre ! Média part qui tient son scoop de lancement en ayant récupéré le PV de l'audition de Kerviel, Le Figaro qui parle du frère de Kerviel qui a fait des conneries, même si cela n'a rien à voir avec la société générale et n'apporte pas le moindre éclairage. Sans parler des premiers articles qui ne font que reprendre les communiqués de la Société générale, du professeur Elie Cohen qui passe en boucle comme seul "expert". Je ne demande pas aux journalistes d'être capables de comprendre les mécanismes de la finance, juste de connaitre des gens qui soient capables de le faire à leur place en étant parfaitement objectifs. Finalement, les blogs m'ont été plus utiles...

Arriverons nous un jour à avoir une presse de qualité ?