jeudi, juin 20, 2024
AccueilClimat et EcologieRisques climatiques : que sont-ils et comment les gérer ?

Risques climatiques : que sont-ils et comment les gérer ?

Les risques liés aux changements climatiques génèrent aujourd’hui de réels impacts négatifs sur les systèmes naturels, les entreprises et la société en général. Ces risques, loin d’être prévisibles, sont désormais très dynamiques au point que l’une des questions les plus fondamentales est de savoir comment y faire face. Que sont alors les risques climatiques ? Quelles sont leurs conséquences ? Comment les anticiper et les gérer ?

Le concept du risque climatique

Les risques climatiques sont les impacts liés aux changements des conditions météorologiques. Il existe des risques physiques qui résultent des effets physiques des événements climatiques et météorologiques. Ces phénomènes peuvent causer des dommages directs aux actifs et aux infrastructures.

Ils altèrent aussi les chaînes d’approvisionnement ou affectent la production agricole. Cela réduit ainsi la valeur des actifs et la rentabilité des entreprises. Certaines optent alors pour une anticipation risques climatiques.

D’autre part, on distingue les risques de transition qui découlent du processus d’ajustement vers une économie neutre en carbone. Ils sont plutôt motivés par des changements de politique (restrictions, tarification, etc.), de réglementation, de technologie ou de comportement du marché.

Les risques climatiques font également référence à la probabilité que les dangers liés au climat aient des conséquences néfastes sur les personnes. Ces dangers peuvent également avoir un impact sur les choses auxquelles les personnes sont attachées. Selon le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), cette probabilité dépend à son tour de trois différents facteurs :

  • Les aléas,
  • L’exposition,
  • La vulnérabilité des systèmes.

Les aléas

Les aléas font référence aux conditions météorologiques défavorables et prévisibles sur un territoire donné. Il s’agit entre autres de la sécheresse, des vagues de chaleur, des inondations ou des raz de marée. Ces phénomènes naturels produisent un risque climatique auquel la société a répondu par diverses mesures d’adaptation.

L’exposition

Elle est liée à la présence et à la taille, sur chaque territoire, des « éléments » potentiellement susceptibles d’être affectés par les changements climatiques. Ce sont notamment la vie humaine, les moyens de subsistance, la santé, le bien-être, les écosystèmes, les espèces, les biens ainsi que les infrastructures.

La vulnérabilité

Elle concerne la possibilité qu’un système (territoire, population, secteur économique, etc.) soit affecté par les conditions climatiques auxquelles il est exposé. La vulnérabilité est accrue en présence d’individus, de groupes ou de systèmes particulièrement sensibles à des aléas particuliers.

Quelles sont les conséquences liées aux changements climatiques ?

Les changements du climat engendrent une détérioration progressive des conditions sanitaires ainsi que la malnutrition et les famines. De plus, le changement climatique peut profondément modifier le mode de vie, voire le détruire. En fait, les conditions météorologiques, avec des températures trop élevées à certains endroits, ou extrêmement basses à d’autres, augmentent le stress.

En outre, dans certaines régions de la planète, l’approvisionnement est interrompu en raison de sécheresses ou de températures extrêmement élevées ou basses. Les bâtiments, les routes, les installations de production sont aussi progressivement détruits par les inondations, les incendies, les marées et autres aléas similaires. On note aussi la disparition des ressources naturelles.

Quelques solutions de gestion des risques climatiques

Les dirigeants nationaux et les chefs d’entreprise doivent prendre les mesures nécessaires pour l’anticipation et la gestion des risques climatiques. Par exemple, il faudrait qu’ils évaluent au préalable les risques. Pour ce faire, ils pourraient avoir besoin d’outils de mesure, des indicateurs de performance (KPI) ou des modèles d’analyse.

Il serait également utile d’opter pour la conversion écologique des entreprises et des sociétés. Appliquer le Big Data et les Smartdata au développement durable est également recommandé, notamment dans l’anticipation de ces risques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS