dimanche, août 7, 2022
AccueilEntreprise - BusinessLes obligations de l'employeur en matière de secourisme au travail

Les obligations de l’employeur en matière de secourisme au travail

Dans toutes les entreprises, la sécurité ainsi que la santé des employés doivent faire partie des prérogatives de l’employeur. En effet, la loi veut que ce soit ce dernier qui veille sur ses employés. Et pour y arriver, il doit s’appuyer sur le secourisme au travail. Selon le Code du Travail, l’entreprise doit disposer d’un salarié qui a reçu une formation en secourisme, connu également sous le nom de SST (Sauveteur Secouriste du Travail). Mais sait-on vraiment quelles sont les missions d’un SST ? Et quelles sont les obligations de l’employeur en matière de secourisme au travail ? Cet article vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Quelles sont les missions du Sauveteur Secouriste du Travail ?

Selon l’article R. 4224-15 du Code du travail, toute entreprise doit disposer d’un employé qui a reçu une formation en secourisme dans les ateliers qui font des activités dangereuses. Cet employé est connu sous le nom de SST ou sauveteur secouriste du travail. En général, ce dernier a pour mission d’intervenir en cas d’accident de travail et de participer activement à la démarche de prévention que l’entreprise cherche à mettre en place. Outre le SST, il existe également une autre formation que l’employeur peut proposer au salarié qui souhaite devenir le secouriste au travail. En effet, il y a le PSC1 ou Prévention et Secours Civiques de niveau 1 qui dure 7 heures. Si le volontaire suit a déjà suivi une formation en ligne, on peut réduire la durée de sa formation. Après, selon la médecine au travail à Paris, les salariés ont aussi le droit de participer à des sessions de gestes qui sauvent. La durée de cette formation est de 2 heures. Et comme son nom l’indique, on n’apprend que les bases des gestes qui sauvent (réanimation, utilisation défibrillateur…). Maintenant, la question est de savoir quelles sont les obligations de l’employeur en matière de secourisme au travail.

Les obligations de l’employeur en matière de secourisme au travail

secourisme au travail
Crédits : Pixabay

Comme cité ci-haut, la santé ainsi que la sécurité des travailleurs doivent faire partie des prérogatives de l’employeur. Pour cela, il doit mettre en place des moyens de secours pour prendre en charge dans les plus brefs délais un employé qui serait victime d’un AT (accident du travail). Outre les moyens humains comme le SST, l’employeur doit aussi établir au sein de l’entreprise des consignes écrites qui décrivent les conduites à tenir en cas d’AT. Il faut également qu’il y ait des dispositifs d’alerte efficaces et des matériels de premiers secours. Mais la formation des salariés au SST est-elle une obligation ? Eh bien, le Code du travail veut qu’il y ait toujours un SST au sein de l’entreprise. Mais si cette dernière dispose déjà de professionnels de la santé (infirmières du travail…), elle peut parfaitement se passer d’un SST. Cependant, pour les entreprises qui évoluent dans le secteur du BTP, l’article R.4224-15 du Code du travail stipule qu’il doit y avoir un secouriste par atelier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS