samedi, avril 20, 2024
AccueilActivités et LoisirsComment choisir un casque de moto ?

Comment choisir un casque de moto ?

Obligatoire en France et dans de nombreux autres pays pour les motards, le casque permet chaque année de sauver la vie de nombreuses personnes. Il protège en effet le crâne lors des chutes et des collisions avec un automobiliste par exemple. Cependant, un casque mal adapté peut parfois faillir dans son rôle. Voilà quelques conseils de notre rédaction pour faire son choix correctement.

Quels sont les casques de moto autorisés sur la voie publique en France ?

Compte tenu de la diversité des modèles, il est parfois compliqué de faire son choix. Dans un premier temps, si votre but est de circuler sur la route, il faut obligatoirement choisir un casque homologué. En particulier, les casques « bols » ou « jets » sans visière ne sont plus tolérés. En effet, sans protection du visage ni du menton, ces casques exposent les conducteurs de deux-roues à de sévères blessures en cas d’accident de la route. Des casques reprenant ce style sont malgré tout disponibles et homologués, mais présentent tous une visière et une protection relativement étendue de la mâchoire. Les casques « bols » restent utilisables sur terrains privés. L’inscription ECE 22.05 ou ECE 22.06 suivie de la lettre J, P ou N doit être présente pour assurer la validité du casque devant la loi. Pour faire du motocross, un casque homologué spécifiquement pour cette pratique sera nécessaire.

Les différents types de casques et leurs avantages

Les casques jets, lorsqu’ils sont autorisés, sont appréciés pour leurs aérations du menton et du visage. Ils sont très prisés en ville, pour l’été et pour les personnes amenées à communiquer pendant la conduite. Ils exposent cependant le visage aux débris et insectes.

Les casques intégraux sont les plus sécurisés. Englobant complètement le crâne, la partie supérieure de la nuque et le visage, ils évitent les blessures cutanées autant que les traumatismes crâniens en cas d’accident. Ils isolent également du bruit, ce qui est avantageux pour ne pas se fatiguer lors des longs trajets. Ils sont néanmoins très chauds.

Les casques flips ou modulables associent les caractéristiques des deux précédents. Ils peuvent passer d’un mode intégral à un mode ouvert en relevant la mentonnière. Attention cependant, la mentonnière ne peut être relevée, la plupart du temps, qu’à l’arrêt. En effet, elle offrirait sinon une trop grande prise au vent et ne serait plus assez protectrice. Cette option est appréciée par temps chaud pour aérer le visage un instant sans rien concéder sur la sécurité.

Choisir la taille du casque

Un casque adapté à la taille de celui qui le porte réduirait de 85 % le risque de conséquences graves sur le crâne et le cerveau après un accident. Par conséquent, essayer son casque avant de l’acheter est important. Secouez ensuite la tête pour voir s’il bouge beaucoup ou pas. Si c’est le cas, prenez en un plus petit. En cas d’achat en ligne, mesurez votre périmètre crânien avant de commander et n’hésitez pas à renvoyer un casque inadapté.

Choisir correctement son casque comporte un réel enjeu de sécurité. Ne prenez pas cette étape à la légère lorsque vous vous lancez.

Maxime Lanchain
Maxime Lanchainhttps://www.authueil.org
Gestionnaires de plusieurs blogs d'actualité, je sais toujours ce qui intéresse mes lecteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS