dimanche, octobre 2, 2022
AccueilInternet - Actus GeekTrafic organique - tout savoir

Trafic organique – tout savoir

Avoir un site web est déjà une étape importante pour votre entreprise, mais avoir un site web dont le trafic organique se développe est encore plus important.

Mais comment faire pour que le trafic organique attire plus de visiteurs ?

Qu’est-ce que le trafic organique ?

Le trafic organique est un moyen de mesurer l’activité de votre site Web. Plus précisément, pour mesurer le nombre de visiteurs sur votre page.

Le trafic organique est calculé en mesurant le nombre de visites reçues à partir de clics sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Il s’oppose au trafic payant généré par la campagne SEA. Afin de mieux comprendre, voir le site www.article-sponsorise.com.

Pourquoi le trafic organique est-il important ?

Le trafic organique d’ un site Web dépend de nombreuses sources. Mais le trafic organique est le plus important. Généralement, il représente moins de 50% des visites. Les 50% restants se répartissent en :

  • trafic payant généré par la publicité (Google Ads, Facebook Ads ou autres réseaux, etc.),
  • trafic direct,c-à-d les personnes qui sont venues sur votre site Web sans passer par une étape de recherche (c’est-à-dire les personnes qui ont un lien direct vers votre site Web ou l’adresse de votre site Web),
  • et le trafic sur les réseaux sociaux (en comptant les visites de votre réseau où vous avez partagé un lien vers votre page).

Le trafic organique indique que vous avez attiré l’attention de clients potentiels qui sont véritablement intéressés par ce que vous avez à offrir parce qu’ils ont cliqué sur votre lien à partir d’une page de résultats de recherche.

On les appelle donc des prospects qualifiés qui peuvent être convertis en clients à la fin. Le trafic organique est également le trafic le plus rentable, tant en termes de coût/  bénéfice que de temps/bénéfice.

Puisqu’il dépend de votre référencement naturel naturel, une bonne stratégie de référencement vous rapportera de l’argent à court terme et à long terme, contrairement au trafic payant qui ne donne que des résultats en continu et  et seulement si vous investissez constamment dans votre publicité.

Il faut rappeler que les internautes font plus de recherches avant d’effectuer un achat.

Ainsi, si votre page se classe en tête des résultats de recherche, vous êtes plus susceptible de les convertir en prospects et/ou en clients.

Comment améliorer son trafic organique ?

Bien sûr, le trafic organique provient d’abord de référencement naturel. Autrement dit, par une excellente stratégie SEO.

Ainsi, la seule chose que vous puissiez faire pour développer et améliorer le trafic organique est de mettre à jour vos méthodes de référencement de vos contenus. Mais comment ça fonctionne?

Vous devez voir ce que font vos concurrents. Surtout ceux qui sont mieux classés que vous. De cette façon, vous pourrez comparer leurs contenus au vôtre et trouver des solutions pour améliorer votre référencement naturel et donc votre classement. Et avec lui votre trafic organique.

Fondamentalement, vous apprenez des autres à identifier vos forces et vos faiblesses et à ajuster votre stratégie en conséquence.

C’est un bon moyen, par exemple, de voir si les mots-clés que vous utilisez sont réellement utilisés dans votre créneau, ou d’identifier le potentiel d’un produit souhaité qui n’est pas vu par les concurrents.

En bref, le trafic organique est l’une des clés de votre succès en ligne.

Trafic organique et autres sources de trafic

Dans Google Analytics et d’autres outils d’analyse Web, le trafic est divisé en plusieurs groupes :

  • Organique : trafic provenant des moteurs de recherche qui n’inclut pas les publicités payantes ;
  • Payant : Trafic des moteurs de recherche résultant des clics sur les annonces payantes. La plateforme publicitaire la plus rémunératrice est Google Ads ;
  • Direct : visites qui arrivent directement sur le site et non via des moteurs de recherche ou des liens ;
  • Social : visite issus du réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou Twitter ;
  • Référencement : visiteurs qui cliquent sur des liens d’autres sites Internet pour accéder à votre site Internet ;
  • courriel : si vous faites du marketing par e-mail, vous pouvez baliser votre lien afin que votre trafic soit marqué comme “e-mail” dans Google Analytics.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RECENTS