Après la France et les Pays-Bas, l'Irlande est le troisième pays à rejeter un traité européen par référendum. Et à chaque fois, la claque est magistrale ! Plutôt que de fustiger ces peuples bêtes et qui ne savent pas où est leur bonheur, comme le font nombre d'eurobéats, il faudrait se poser la question : mais pourquoi donc rejettent-ils l'Europe ?

Parce que le problème est là : Le projet européen ne semble plus avoir l'adhésion des populations !

Si pour une fois, on écoutait ce que disent les gens, pas seulement entendre pour balayer d'un revers de main. Ecouter, c'est se mettre dans la logique de l'autre et comprendre ce qui motive sa position. Cela n'oblige pas à être d'accord, maisd au moins, on saura ce qui bloque et les politiques pourront reprendre la main, en ayant à trancher entre des orientations clairement définies. Actuellement, et c'est le reproche de beaucoup de nonistes (dont moi), c'est qu'il n'y a pas de choix. A chaque fois, c'est le même projet politique qui est présenté (depuis maastricht), avec comme alternative à prendre ou à laisser, c'est ça ou rien !

Il va bien falloir en passer par cette phase d'écoute, puisque visiblement, les eurocrates n'arrivent pas à passer l'obstacle. Tout ce que je souhaite, c'est que non irlandais ne soit pas un coup d'épée dans l'eau comme l'on été les non français et Hollandais, et que l'on tienne compte des demandes des populations.