Un miracle vient d'avoir lieu ce week-end. Non, je ne parle pas de la mort de Georges Frêche, médicalement prévisible, mais du retour à la vie de Cacambo. Après deux ans de silence, le voilà qui sort du coma. Un blogueur qui renait de ses cendres, c'est assez rare, et quand en plus c'est un blogueur de qualité, c'est la fête !

Je souhaite vivement que ce retour ne soit pas une fausse alerte, car je continue à me sentir bien seul dans cette niche qu'est le fonctionnement de l'appareil d'Etat vu de l'intérieur. Certes, il y en a d'autres, mais pas assez, et surtout, pas assez qui parlent de la vie administrative française. On a besoin de témoignages, d'illustrations, d'informations que seuls les insiders peuvent avoir et surtout, peuvent analyser correctement. Les petites histoires au quotidien, qui montrent l'envers du décor, les mécaniques à l'oeuvre, c'est essentiel. Plus généralement, il y a un manque réel de blogs spécialisés, qui soient à la fois des blogs personnels, avec un être humain derrière qui répond, dialogue et twitte, mais aussi des blogs pointus techniquement, qui fassent référence dans leur domaine, tenus de l'intérieur. Les blogs de journalistes peuvent être excellents, mais ce n'est pas la même chose.

Je suis par exemple Silex sur les questions de propriété littéraire et artistique, J'ai été très attristé par l'arrêt brutal de Cimon qui assurait et qui était absolument seul (à ma connaissance) sur son créneau. En fait, il n'y a guère que chez les avocats et les gens de justice où on trouve quelque chose de consistant en quantité et en qualité (et en régularité). Avec Maitre Eolas, Maitre Mô et Zythom, on peut vraiment sentir comment fonctionne la machine judiciaire.

Il ne reste plus maintenant qu'à faire revenir Silas dans le jeu et à aider d'autres à se lancer pour mettre en place une vraie communauté de "blogueurs d'Etat".